Les Supercars

La supercar… C’est à coup sûr l’auto de tous les excès. Elle se doit d’être très sportive, rapide et puissante, certaines sont à peine civilisées tant elles semblent taillées pour aligner les chronos sur le Nurburgring et pourtant on les retrouve le plus souvent garées devant les plus grands palaces, exubérantes, racées et rutilantes.

Jaguar XJ220 - 1993

Modène, le lieu de naissance des supercars

Modène en Emilie Romagne et ses environs est le berceau des plus belles automobiles au monde. On y retrouve en effet les manufactures de Maserati, Ferrari et Lamborghini mais aussi de Bugatti lors de la période de fabrication de l’EB110 ou encore Pagani aujourd’hui.

C’est à Modène que sont nées les supercars. On pourrait dater leur apparition aux années 70 avec la Lamborghini Countach LP400 lancée en 1974 et ses lignes taillées à la serpe, ses portes en élytres et ses performances ahurissantes, dans la lignée de la Lamborghini Miura qui mériterait elle aussi le titre de supercar.

Rappelons que Ferruccio Lamborghini voulait concurrencer Ferrari, mais il a fallu attendre 1984 pour voir apparaître la première vraie supercar de l’histoire, la Ferrari 288 GTO. La 288 GTO cumule en effet les superlatifs jusqu’à son nom GTO « Gran Turismo Omologato » dans la droite lignée de la Ferrari 250 GTO, la « Joconde de l’automobile », automobile de petite série qui a cumulé les exploits en course avant de s’installer durablement sur le podium de voiture la plus chère au monde.

L’ADN de la Ferrari 288 GTO correspond en tous points à ce qui définit une supercar : une voiture extrême, aux performances ahurissantes et produite en série limitée. Pour la GTO, nous pourrions ajouter une auto conçue pour la compétition ce qui n’est pas le cas de toutes les supercars.

La F40, celle qui lança la « folie supercars » des années 90

La collection ANNA LISA Art On Wheels comprend celle qui souvent considérée comme la reine des supercars : la Ferrari F40 lancée en 1987 à Maranello en présence d’Enzo Ferrari pour célébrer les 40 de Ferrari. La F40 est directement issue du travail mené par Maranello sur la très exclusive 288 GTO Evoluzione produite à cinq exemplaires seulement et réservée à un usage en piste.

Souvent opposée à la Porsche 959, sa rivale très technologique de l’époque, la F40 reste la supercar qui symbolise au mieux le passage entre les années 80 et le début des années 90. Avec son style exubérant, ses innovations technologiques, ses performances diaboliques, la F40 est devenue une véritable icône pour tout amateur d’automobiles et nous sommes très fiers d’en compter un exemplaire très peu kilométré dans la collection.

La Jaguar XJ220, la supercar inattendue venue d’Angleterre

Autre supercar iconique de cette époque dans la collection ANNA LISA Art On Wheels : la Jaguar XJ220 présentée le 18 octobre 1988 au salon international de Birmingham. Décalée et inattendue venant de Jaguar, la présentation de cette longue et racée supercar a déclenché un nombre de commandes excédant toutes les espérances.

Las, mue par un V6 en lieu et place du V12, avec un dessin modifié, l’auto a déçu la presse et le grand public lors de sa sortie et ce, malgré des performances ahurissantes, un style hors norme et l’usage de technologies de pointe. La Jaguar a fini par regagner ses lettres de noblesse.
Il est très tentant d’organiser une battle entre l’exubérante F40 et la longiligne Jaguar. C’est ce que nous vous proposons de faire en déambulant au sein de notre galerie Supercars où de magnifiques photos studio mettent en valeur ces deux autos iconiques.